TRAVAIL

Chacun de nous a un idéal concernant son chien ; pour moi, amateur de chien et de chasse, il s'agit d'avoir un chien le meilleur possible à la chasse et en intégrant les qualités propres à sa race, celles définies dans son standard. La sélection nous aide à cela !
Tout d'abord, pour sélectionner, il faut avoir des références pour « travailler » puis une méthode de « travail ».
En ce qui me concerne, mes références sont obtenues en faisant participer le maximum de chiens issus de chez moi aux épreuves de travail ainsi qu'aux expositions de beauté.

De là, je peux savoir dans quel domaine un chien est le meilleur et ensuite utiliser une méthode afin que sa descendance conserve les qualités et que ses points faibles soient améliorés ; et ce grâce au choix de l'autre géniteur.
Néanmoins, je ne privilégie pas l'utilisation de champions, mais plutôt de chiens qui ont eu des récompenses en travail sous le sigle « J » (jeune : âge < 15 mois). Pour moi, c'est le signe d'aptitudes naturelles (qualités) conservées et non fabriquées suite à de nombreux entraînements.

SANTE

Depuis 2003, je réalise sur les reproducteurs des prélèvements ADN, ceci dans le but d'une part d’ effectuer l’identification génétique du chien et d'autre part de pouvoir travailler sur d'éventuelles tares héréditaires.

Ainsi, il m’est possible d’ authentifier l’ascendance d’ un chiot et d’ exclure de la reproduction des chiens pouvant présenter des problèmes de santé sur des tares connues.

Concernant le JAGDTERRIER, depuis Juillet 2010, il nous est possible de dépister la luxation du cristallin (PLL). Ainsi, nous pouvons déceler les chiens sains, les porteurs sains et ceux qui sont atteints (voir légende ci- dessous).

De ce fait, Le dépistage me permet de certifier, lors de la vente d’un chiot, que ce dernier ne développera pas cette maladie si invalidante !

Légende : PLL N / N : HOMOZYGOTE NORMAL : Chien sain => Ne développe pas la maladie
  PLL N / m : HETEROZYGOTE : Chien porteur sain  => Ne développe pas la maladie
  PLL m / m : HOMOZYGOTE MUTE : Chien atteint => Développe la maladie

 

Concernant les reproducteurs WACHTELHUND et DRAHTHAAR, en plus de l’ identification génétique, une radiographie des hanches est pratiquée.

Ainsi, seuls sont gardés des géniteurs ayant au minimum la note B en Dysplasie et en ce qui concerne leur accouplement, le choix de l’ autre géniteur se fait également suivant les mêmes critères !